La promo 2016-2017 est installée

 

14317616_1605818076379127_3368947331756424756_nLa promo 2016-2017 a fait sa rentrée en septembre dernier et a élu le nouveau bureau de l’association Urbazh :

Président : Cédric Bergeret – Vice présidente : Laura Servajean

Trésorier : Victor Bourgeois – Trésorier-adjoint : Paul Poullain

Secrétaire : Céline Valcke – Vice-secrétaire : Chloé Le Mevel

N’hésitez pas à passer nous voir dans notre salle (A016) ou à nous envoyer un mail pour toute info : urbazh@gmail.com

L’Atelier « formes urbaines »

En Septembre 2015, Saint-Malo Agglomération lance une étude sur les nouvelles manières d’habiter le territoire, dans un contexte de forte consommation foncière.

La problématique posée est la suivante : Quelles articulations entre les nouvelles formes urbaines et la recherche d’une qualité urbaine, paysagère et durable pour les nouvelles opérations d’aménagement dans un contexte de raréfaction foncière ? 

Pour répondre à l’interrogation, l’objectif principal est de proposer des solutions innovantes d’aménagement liées à l’habitat, sur un territoire de plus en plus attractif. Le but final étant de créer un guide pédagogique pour les élus de Saint-Malo agglomération, afin de donner les outils nécessaires à la bonne compréhension de l’enjeu de densification.

Une analyse territoriale approfondie (diagnostic territorial lié à l’habitat, fiches communales liées à la densification, Benchmarking) et la production de documents pédagogiques (boite à outils sur les différentes formes d’habitat, planches d’expositions reprenant les principaux principes de la boite à outil, réalisation d’un projet de densification de l’habitat sur un projet urbain déjà existant) ont été réalisés.

C’est grâce à ce travail poussé, que le rapport final, permettant de synthétiser huit mois de travail, a pu être réalisé et livré aux commanditaires. Celui-ci regroupant l’ensemble des documents produits au cours de l’année, ainsi que des explications et des justifications précises sur la démarche empirique employée. La clôture de cette étude s’est faite par un exposé oral devant la Commission Habitat à Cancale.

Travail réalisé par Virginie MAINGUY, Marie LE DUC, Charlotte PERROT et Mathieu JOLY

12924625_10209446813472380_1343027189070291721_n 13119786_10208125964900087_2973209125631279878_o 12814196_10207706406411387_8850781384941456845_n

 

SZ

L’Atelier « trame verte et bleue »

Dans le cadre de l’élaboration du PLUI, le service Etudes Urbaines et Planification de Rennes Métropole a commandé une étude sur les usages de la population au sein des espaces de trame verte et bleue (TVB) à l’échelle de la ville de Rennes. En effet, si la TVB induit aujourd’hui une nouvelle manière de penser la ville, il est possible de s’interroger sur le rapport des usagers à ces espaces de nature et plus précisément de se demander si la préservation de la biodiversité est une contrainte pour l’appropriation des usagers ou bien un potentiel de nouvelles pratiques ?

L’étude s’est donc attachée à analyser les représentations, pratiques et attentes des individus au sein des espaces de TVB de la ville, considérés à la fois comme des espaces de biodiversité (trame écologique) mais aussi comme des espaces publics (trame urbaine). La mission de l’atelier s’est donc déroulée en deux étapes clés : la passation des questionnaires sur des sites pré-définis et l’analyse des résultats via l’élaboration de fiches par espaces. Enfin une synthèse globale et transversale à l’échelle de la ville a permis de tirer des enseignements plus généraux sur l’usage des espaces de TVB. L’étude révèle que les espaces de TVB sont largement perçus pour l’offre d’usages et de pratiques qu’ils proposent en tant que lieux publics. Leur spécificité environnementale, et notamment la biodiversité et les continuités écologiques, est plutôt considérée comme un élément participant au paysage ce qui traduit l’attractivité du cadre paysager de ces espaces et la demande de végétalisation de la ville dans un contexte de densification.

Carte groupe TVB
En conclusion, il est démontré à travers cette étude que les attentes de la population en termes d’usages ne restreignent pas la biodiversité en ville, mais au contraire correspondent à des pratiques la favorisant et se tournant ainsi vers le potentiel naturel de la ville. Ces enseignements ont été présentés à la fin du mois d’avril 2016 à Rennes Métropole en présence de représentants du service Etudes Urbaines et Planification et du service des Espaces Verts de Rennes. In fine, ils ont vocation à nourrir la mise en œuvre de la TVB à Rennes au sein du projet urbain et des documents de planification urbaine.

Travail réalisé par Daphné JAMOTEAU, Sarah POIRIER, Anaïs ROULEAU et Thibaud AGOULON